New Areva et CNNC s’allient pour la construction d’une usine de recyclage en Chine

En visite dans l’Empire du Milieu depuis lundi 8 janvier, le président français Emmanuel Macron concrétise ses intentions commerciales.

Parmi la cinquantaine de contrats qu’il envisage de signer, un protocole relatif à la construction est acté : New Areva * vient de signer un protocole d’accord commercial avec le chinois China National Nuclear Corporation (CNNC). Celui-ci concerne le projet de construction d’une usine chinoise de traitement et de recyclage des combustibles usés.

Par le biais de ce document, New Areva et CNNC réaffirment leur engagement mutuel à faire aboutir les négociations visant une future unité de traitement et recyclage de combustibles nucléaires usés dans les meilleurs délais. Cette signature devrait permettre, note un communiqué, le lancement du projet en 2018.

Cette usine d’une capacité de traitement de 800 tonnes/an de combustibles usés sera bâtie sur le modèle des usines Areva de La Hague  (dans la Manche) et Melox (dans le Gard), reconnues pour leurs technologies éprouvées, leurs normes de sûreté et de sécurité les plus strictes et leur performance industrielle. Ce contrat, théoriquement signé au printemps, devrait rapporter autour entre 10 et 12 Md€ à New Areva, employer quelque 2 000 personnes les sollicitant durant dix ans.

* Le groupe New Areva (rattaché à Areva Group) propose des produits, technologies et services à forte valeur ajoutée sur l’ensemble du cycle du combustible nucléaire des matières premières au traitement des déchets. Ses activités couvrent les mines, la chimie de l’uranium, l’enrichissement, le recyclage des combustibles usés, la logistique, le démantèlement et l’ingénierie.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire