FFB : ses mesures pour éviter de trop lourdes pertes

La fédération française du bâtiment, FFB, avance que 95 % de chantiers ont redémarré dont 78 % à rythme normal et 17 % en activité ralentie. « Ces pourcentages ne doivent pas cacher qu’une entreprise sur 5 considère avoir retrouvé son niveau d’avant-crise », souligne-t-il, justifiant surtout ce ressenti par des difficultés d’approvisionnement en fourniture et matériaux. « Mais nous pouvons agir maintenant pour éviter le pire », martèle-t-il. Les adhérents de la FFB n’entrevoient pas de retour « à la normale » avant septembre mais il est possible, selon l’organisme de limiter le tribut sur leurs économies et activités en supprimant les charges patronales jusqu’en fin d’année.

Olivier Salleron, nouveau président de la FFB.

Pour Olivier Salleron, si l'activité pourrait revenir à 100 % en septembre, elle pourrait aussi menacer entre 30 000 à 40 000 entreprises.

« Nous allons continuer de peser en ce sens auprès du gouvernement », assure Olivier Salleron. 85 % des entreprises adhérentes estiment à moins de 10 % le surcoût engendré par les mesures sanitaires mises en place sur les sites. Évitant de trop appuyer sur les 17,6 % de chute prévus pour l’activité du bâtiment et la menace de 120 000 emplois perdus en 2020, lesquels pourraient atteindre 200 000 en 2021, la FFB préfère naturellement développer son plan de relance « flash ». Elle voit dans le renforcement du duo entre le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et MaPrimeRénov, une aide s’adaptant aux revenus des ménages, un levier indispensable pour stimuler la demande en rénovation de logements. Le retour à la TVA à 5,5 % pour tous les travaux d’amélioration-entretien ou le rétablissement à un prêt de 40 % du montant d'une construction neuve — PTZ — figurent parmi ses autres suggestions en faveur des professionnels. La mise en place de ces dispositifs pourrait coûter autour des 5 Md€ par an, mais viserait la création de 500 000 logements neufs et autant de rénovations par an.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.