Extension de Monaco : Manitowoc hisse trois grues MD

Souvenez-vous, l’impressionnant chantier d’extension de l’anse du Portier à Monaco grâce à la fourniture de granulats issue de la carrière de Jean Lefebvre, à Châteauneuf-les-Martigues... Ce reportage, en une du n°128 de Forum Chantiers... Voici venu le second volet dévolu à la construction de caissons bétonné. À la manœuvre, Bouygues Construction. Le groupe fait appel à des grues Manitowoc.

Maintenant que le million de granulats 20/180 mm a été approvisionné à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), Eurovia a passé le relais à Bouygues Construction pour la réalisation de 18 caissons en béton de 10 000 tonnes. Ceux-ci feront office de fondation sous-marine nécessaire à l’extension de six hectares de la ville de Monaco.

Pour ce faire, le groupe recourt à trois grues Potain pour une durée de 24 mois. Deux Potain MD 569 œuvrent pour la construction des caissons eux-mêmes et une MD 560 B se consacre à l’approvisionnement général du chantier naval depuis le quai du port de Marseille. Elles officient toutes les trois dans une aire de préfabrication 10 000 m2 et un bassin de 32 000 m2 où se trouve un dock flottant. L’espace a été loué pour l’occasion. Constituant une première en France, ce dock flottant de 56 m de long, 50 m de large et de 27 m de haut permettra l’assemblage des caissons avant leur acheminement à Monaco.

Braver les vents

Les deux grues à tour MD 569, montées à des hauteurs respectives de 45 et 59 m, sont hissées sur des plates-formes flottantes sur pilotis. « La tâche n’a pas été simple. Non seulement, les pilotis devaient être capables de supporter les grues lorsqu’elles soulèvent leurs charges mais ils devaient aussi résister aux assauts de la mer et aux vents violents », détaille le constructeur.MDPotain-AnsePortier2

Portée libre plus grande et courbes de charges sur mesure

L’équipe Lift Solutions de Manitowoc Potain spécialisée dans les grues à tour a donc conçu plusieurs compositions de pylônes spécifiques pour le chantier, en associant différents types de mâts et de châssis pour augmenter la hauteur libre des grues. Elle a aussi fourni des courbes de charges adaptées tenant compte des mouvements potentiels dus à la météo.

Le travail sur les caissons a commencé en 2017 et doit s’achever en 2019. Une fois prêts, ils seront acheminés jusqu’à Monaco où ils seront échoués pour former les fondations de l’extension en mer. Ils seront ensuite lestés avec de l’eau de mer et des matériaux issus de carrières. La façade de chaque caisson a été spécialement conçue pour accueillir la flore et la faune marines. Une fois l’ensemble des caissons mis en place, la construction de l’extension elle-même commencera. Le chantier de l’Anse du Portier dans son intégralité doit en principe se terminer en 2025.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire