250 t d’échafaudage Layher vont draper la Ste-Trinité pour 6 ans

Dans le cadre de son Plan Églises, la Mairie de Paris se lance dans la restauration de l’Église de la Sainte-Trinité (IXe arr.), datant du XIXe siècle et classée depuis 2016. L’échafaudeur Layher est sur le point de finaliser l'installation de 250 t d'échafaudages neufs. C'est le coup d'envoi pour 6 ans de travaux !

Dans les années 1860, l’équipe architecturale de Théodore Ballu avait pour mission de construire la paroisse de la Trinité de sorte qu’elle soit vue depuis l'Opéra de Paris. La richesse de ses ornementations est devenue l'un de ses signes distinctifs. Mais aujourd’hui, le bâtiment de 90 m de long, 34 m de large, 30 m de hauteur nécessite d’importants travaux de confortement et de restauration. Les soins les plus récents remontent au siècle passé…

D'ici quelques jours, la façade de l'église sera complètement camouflée sous sa couverture Layher et ce, pour six ans. Dans un premier temps, il s’agira de sécuriser les lieux afin de réaliser l’étude préalable de la restauration du massif central de l’église et de son clocher (65 mètres de haut), ainsi que deux lanternes baptisées Morlot et Cheverus, rapporte la filiale France de Layher au travers d’un communiqué.

L’industriel a opté pour 250 tonnes  de structure universelle LightWeight (également utilisé dans le cadre de la réfection du toit de la Chapelle royale à Versailles) culminant jusqu’à 70 m de haut.

La grande spécificité de ce chantier se jouera au niveau de la plateforme métallique, installée à 26 mètres de haut. Cette configuration aura pour but de supporter l'échafaudage de la tour centrale. Elle constituera également un socle de travail pour les futures opérations. Recouverte d’une plateforme de 220 m², elle sera implantée sur les massifs en pierre au droit des abat-sons et sur les faîtes de mur. Deux ascenseurs seront également susceptibles de charger jusqu’à 2 tonnes de matériel, matériaux et hommes depuis le sol jusqu'à la flèche. Trois parapluies Couvralu seront, par ailleurs, mis en place.

Les commentaires sont fermés.