Les écoles professionnelles franciliennes se rassemblent en ÉA

Les écoles ITEDEC Aubergenville, Tecomah Jouy-en-Josas dans les Yvelines et le centre de formations industrielles CFI (Gennevilliers et filière Énergie de Paris) se rassemblent pour devenir l'ÉA, les écoles des éco-activités. Cette nouvelle entité, sous l’égide de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Île-de-France, regroupe près de 60 formations, du CAP au Bac +5, déclinées sur 4 campus et forme aujourd'hui 1 600 jeunes. Pensés, restructurés et conçus pour anticiper et répondre aux besoins en compétences des professionnels chargés de bâtir le Grand Paris à travers six pôles de compétences, les grands thèmes d’apprentissage de l’ÉA se bâtiront autour de :

1- Travaux Publics : métiers de l'aménagement des infrastructures, génie civile et réseaux,

2- Bâtiment : métiers du BTP, de l'efficacité énergétique, et de l'écoconstruction,

3- Valorisation des espaces naturels, paysagers et urbains : métiers de la biodiversité, du vert et de l'eau

4- Énergie : métiers de la transition énergétique, de l'électricité, de la domotique et du génie climatique,

5- Connectivité : métiers de la « smart city», et des réseaux très haut débit,

6- Fonctions supports : métiers du management, de la gestion et de l'entrepreneuriat.

Dorénavant dispensés à Jouy-en-Josas, Paris Gambetta et Gennevilliers, chaque ville se spécialise pourtant. Par exemple, Aubergenville se consacre à la formation BTP quand Jouy-en-Josas se dédie aux Travaux Publics.

Pour davantage d’informations : www.ecole-lea.fr

Partagez cet article :
20

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.