Interoute&Ville déroule son programme

Après Lyon, Metz et Rennes, le salon européen de la mobilité et des infrastructures routières, Interoute&Ville 2016 élit domicile pour sa 7e édition à Paris, Porte de Versailles (hall 1) des 14 au 16 juin. Son million de kilomètres de routes (dont 20 000 km d'autoroutes, sur 66 700 sur le Vieux Continent) place la France à la première place européenne... et les besoins de réfection sont par voie de conséquence, immenses.
Ainsi, le gouvernement a-t-il annoncé un plan d'investissement exceptionnel de près de 300 MEuros (quand l'Allemagne envisage d'investir pour 2018 près de 6,6 MdEuros). « Mais les savoir-faire de la France sont là tant en R&D, qu'en ingénierie, mise en œuvre et exploitation, relève Marc Tassone, le directeur général de l'Institut des routes, rues, et infrastructures pour la mobilité (IDRRIM). On a beaucoup d'inventivité en France, mais pas forcément l'énergie ».
Pour encourager le rôle moteur dormant de l'Hexagone, la 7e édition d'Interoute&Ville accueillera environ 200 exposants venus de 10 pays européens. « 197 professionnels se sont d'ores et déjà enregistrés et les inscriptions pourront se faire jusqu'au dernier moment », souligne Isabelle Alfano, commissaire générale de l'événement. Pour l'heure, des marques telles que les primo-accédants Merlo, et Ammann France exposeront aux côtés de Colas, Forges Gorce ou encore Noremat.

Si l'organisation entend recevoir quelque 6 000 visiteurs (dont 38 % travaillent dans le milieu de la construction) au cours de ces trois jours, elle proposera pour la première fois trois parcours dits experts : « Les matériels performants et innovants, la « route de 5e génération et les « matériaux à faible impact environnemental ainsi que la tenue en simultané du congrès de l'[www.idrrim.fr|IDRRIM] et du salon Transports publics.

Trois pôles : « Concevoir et construire les infrastructures routières », « équiper » et « préserver, exploiter » trameront le parcours. L'économie circulaire, la « route de 5e génération » (englobant les voitures autonomes, les récupérations d'énergie, intégration du numérique...), des exemples de pratiques vues à l'étranger seront autant de points débattus sur place. Les inscriptions visiteurs sont ouvertes sur le premier lien (ci-dessous). Si vous souhaitez exposer, c'est sur le second lien.

Partagez cet article :
20

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.